L’essence de la naturopathie

1_essence naturoCet article est écrit par Céline Antoni, naturopathe, sophrologue.

Inspirés de la philosophie hippocratique, il existe cinq piliers qui guident la démarche et la stratégie du Naturopathe :

LE VITALISME : l’organisme possède une force vitale intelligente et protectrice qui permet une auto-guérison par la réparation (cicatrisation, recalcification d’une fracture…etc.). Le rôle du Naturopathe est de favoriser l’expression de cette « force vitale » avec l’aide de différentes techniques et solutions naturelles.

L’HUMORISME : les déchets métaboliques, les poisons exogènes, issus de notre environnement ou de nos habitudes de vie (alimentation industrielle, tabac, alcool, sucreries…) circulent dans les liquides humoraux (sang, lymphe, liquides intra et extra cellulaires). La santé ou la maladie résultent de l’équilibre entre la production et l’élimination de ces déchets. Le naturopathe agit afin que cet équilibre soit maintenu.

LE CAUSALISME : le symptôme n’intéresse pas au premier chef le Naturopathe, puisqu’il considère qu’il est l’expression d’un déséquilibre plus profond. Il en recherchera donc la cause et agira sur celle-ci afin de réduire ou annuler le symptôme de façon durable et, dans la plupart des cas, définitive.

L’HYGIENISME : le naturopathe propose des solutions visant à replacer l’individu dans un contexte et des conditions de vie conformes aux besoins essentiels des êtres vivants.

L’HOLISME : L’Être Humain ne peut être abordé que dans sa globalité (physique, psychologique, émotionnel, social, familial…). Le Naturopathe ne traite pas un organe ou un symptôme, mais un individu dans toute sa complexité.

Publier une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée